La biographie : Le récit de vie dans l’Histoire

La biographie : De la Renaissance au XXe siècle

La Renaissance voit une explosion de confessions, histoires de vie. Elles apparaissent dans un contexte teinté de romantisme. Le terme autobiographie apparaît en Allemagne et en Angleterre. Il désigne un phénomène radicalement nouveau dans l’histoire de la civilisation. Mais ces biographies restent l’oeuvre de personnes publiques.

En exemple « Les confessions de Jean-Jacques Rousseau ».

C’est au XXe siècle avec l’avènement des sciences sociales que l’on commencera à s’intéresser à la vie des personnes ordinaires. Leur écriture n’est pas un problème car elle peut être confiée à des tiers. Le terme « autobiographie » est alors oublié.

Le récit de vie devient une méthode de recherche dans de nombreux domaines : l’anthropologie, l’ethnologie, la sociologie, la psychologie et l’histoire. L’appellation « récit de vie » se distingue de « histoire de vie » qui met davantage en relief un aspect temporel. C’est à la fois une recherche de sens et de construction de la vie à partir de faits temporels personnels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :